46 rue de paris, 95130 Franconville

Ouvert jusqu'à 20h

06 26 17 26 78
46 rue de paris, 95130 Franconville
 

Ouvert jusqu'à 20h

 
06 26 17 26 78
Jennifer Tobailem
Ostéopathe D.O à Franconville

Membre du Registre des Ostéopathes de France

Le youpala est un siège suspendu à un support à roulettes.

Il existe depuis le Moyen âge et ne cesse de se moderniser.

Depuis de nombreuses années, l’association européenne pour la sécurité des enfants (European Child Safety Alliance) essaie d’en interdire la vente. En cause, de nombreux accidents sont observés dans plusieurs pays, suffisamment graves pour nécessiter une visite aux urgences.

Depuis 2004, les youpalas sont interdits au Canada.

Alors pourquoi ce produit séduit ? Permet-il à l’enfant de marcher plus rapidement ? Pose-t-il des problèmes posturaux ?

Je pense que ce produit est acheté par certains parents dans le but d’éveiller leur enfant et de lui proposer une nouvelle activité. De plus, le vendeur insistera sur le fait que grâce au trotteur l’enfant marchera plus tôt.

Or, l’utilisation du youpala peut nuire au développement naturel de la marche car c’est au sol que l’enfant prépare son développement moteur. S’allonger sur le dos, se retourner sur le côté, puis sur le ventre relever sa tête, ramper, se mettre à 4 pattes, se mettre assis, se mettre à genou se redresser… sont des étapes importantes pour apprendre à marcher.

Le gros problème c’est que le trotteur saute toutes ces étapes et par conséquent, il est souvent utilisé trop tôt. L’enfant est mis en position verticale avant même qu'il sache se redresser. Ceci provoque un développement musculaire inadéquat.

L’enfant est suspendu par son trotteur utilise l’impulsion de la pointe de ses pieds, et se fait une mauvaise représentation de l’équilibre et de sa proprioception. Sa marche sera non maitrisée, il marchera sur la pointe des pieds n’utilisant pas l’impulsion du talon et le déroulement normal du pied.

C’est pour toutes ces raisons que je déconseille l’utilisation de ces trotteurs. 

Chaque enfant a son rythme, ne brulez pas les étapes de la marche, laissez-le explorer le monde pieds nus aussi souvent que possible. 

Si vous trouvez que votre enfant met du temps à marcher ou que vous observez une démarche qui  ne vous parait pas normal, rien ne vous empêche d’en parler à votre pédiatre et de faire un bilan en ostéopathie. 

Mais rassurez-vous plus un problème est diagnostiqué tôt, meilleure sera la prise en charge.


Derniers articles

Catégories

Aucune catégorie à afficher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.